Nikko Super Evolution 1/10

Chez Nikko, quelques véhicules se rapprochent des voitures de modélisme. Les Nikko Super Evolution 1/10 en font partie. Retour sur ces excellents véhicules qui permettaient de rivaliser avec les entrées de gamme des grandes marques de modélisme.

La Nikko Super Evolution 1/10, avec ses accessoires.

Fiche technique

Informations générales

  • Modèle : Nikko Super Evolution 1/10
  • Echelle : 1/10
  • Prix : 100€ à l’époque de sa commercialisation
  • Epoque : de 2002 à 2008

Performances et Dimensions

  • Vitesse maximale : 34 km/h
  • Batterie : 7,2v 1600mAh avec prise Tamiya
  • Chargeur : chargeur sans arrêt automatique, charge en 4 heures.
  • Autonomie : 15 minutes

Commande

  • Télécommande : vitesse et direction indépendantes et progressives grâce au système digital proportionnel.
  • Fréquence : 6 fréquences interchangeables, permettant de jouer à 6 voitures en même temps.

Mécanique

  • Mode de transmission : propulsion (roues arrières motrices) ou intégral (4 roues motrices), selon la version choisie
  • Roues : amovibles, fixation par écrou freiné. Pneus grip (caoutchouc), et pneus drift (glissants) supplémentaires pour les versions 4 roues motrices.
  • Largeur des pneus grip : 24 millimètres
  • Présence de mousse dans les pneus grip
  • Suspensions : bras indépendants à l’avant et à l’arrière.

Les Nikko Super Evolution 1/10 sont des véhicules radiocommandés Nikko à l’échelle 1/10. Ce sont les plus gros véhicules de la gamme évolution, gamme dont le concept est de pouvoir changer des pièces pour changer les performances et les caractéristiques : moteur, roues et carrosserie.

Les Nikko Super Evolution 1/10 ont été commercialisées en 2 versions :

  • Tout d’abord, la version 2 roues motrices, en propulsion.
  • Ensuite, plus brièvement, la version 4 roues motrices, qui permet de faire du Drift (dérapages) lorsque les pneus adéquats sont montés.
  • Nous présenterons ici une Renault Clio 2 roues motrices et une Subaru Impreza 4 roues motrices. De nombreuses autres variantes ont existé, en fonction des années et des pays.

    A gauche, la Nikko Super Evolution 1/10 4WD, pour 4 roues motrices.
    A droite, une Nikko Super Evolution 1/10 classique, 2 roues motrices.

    Les points communs aux deux versions

    Les Nikko Super Evolution 1/10 ont l’énorme avantage d’avoir de nombreuses pièces compatibles avec les accessoires de modélisme professionnel à l’échelle 1/10. Par exemple, la carrosserie : il est possible de mettre une carrosserie autre que Nikko, comme par exemple une carrosserie Tamiya ou HPI Racing.

    Autre élément compatible, la batterie : au format classique modélisme, il est possible de la changer, et d’augmenter donc l’autonomie du véhicule si on prend une batterie à plus fort ampérage. Enfin, les roues sont compatibles avec les roues de modélisme professionnel. On pourra donc changer les jantes, mais aussi les pneus par la même occasion.

    Les différences des deux versions

    Bien qu’avec les mêmes roues, les mêmes standards de carrosserie, les mêmes batteries et les mêmes moteurs (attention, leur fixation est cependant différente), ces deux véhicules ont des châssis très différents, comme montré sur la photo ci-dessous :

    A gauche, le châssis 4 roues motrices. A droite, le châssis classique, 2 roues motrices.

    La version 2 roues motrices

    La version 2 roues motrices est la version la plus répandue. Le châssis est globalement bien équilibré, constitué de plastique résistant. On retrouve sur le dessus du châssis une petite trappe pour changer le quartz, une trappe sous le châssis pour pouvoir mettre en place la batterie, et un faux extracteur d’air à l’arrière qui sert essentiellement de pare-choc.

    Le châssis de la Nikko Super Evolution 1/10 2 roues motrices.

    Le châssis est très rigide, bien qu’un peu lourd. Du coté des trains roulants, rien n’est réglables et les suspensions sont trop souples, ce qui donne la possibilité de faire des tonneaux lors des virages serrés à pleine vitesse, surtout si le véhicule est équipé d’un moteur Sprint.

    Le cache permettant d’accéder au quartz.
    Les suspensions ont un débattement intéressant, mais elles sont trop souples pour un usage sur piste.
    Derrière le cache latéral, le moteur, qui peut être remplacé par un moteur « sprint ».
    La batterie prend place sous le châssis, et un clip vient maintenir la prise de la batterie plaquée contre le châssis.

    Bien que les pneus soient assez fins (24 millimètres de largeur, on utilise d’avantage du 26 millimètres en modélisme), l’ensemble inspire confiance, et on s’imagine déjà attaquer le chronomètre sur un circuit balisé, et pourquoi pas quelques passages dans un peu de terre battue entre deux morceaux de bitume.

    La version 4 roues motrices

    Avec d’avantage de plastique, la version 4 roues motrices semble plus imposante, mais elle inspire moins la confiance : le plastique est certes de qualité, mais un cran en dessous de la version 2 roues motrices. C’est pareil pour les trains roulants, on peut noter un ballottement important dans la direction et dans le sens haut/bas. En revanche, les suspensions sont de meilleure qualité que sur la version 2 roues motrices : plus dures, elles sont adaptées au drift pour faire glisser la voiture.

    La batterie vient se loger sous le véhicule, en longueur et non en largeur. A coté de cet emplacement, le moteur est caché derrière une petite trappe. Incontestablement, l’agencement des éléments est réussi : la batterie est entièrement enfermée, il n’y a pas de fil à l’air libre, et cette logique s’applique également au moteur.

    Les suspensions sont de couleur rouge, les débattements et dureté répondent aux attentes.
    Le cache permettant Comme sur la version 2 roues motrices, le quartz peut être changé. Il est recouvert par un cache.
    A l’arrière, les trains roulants sont moins bien traités 2 roues motrices, mais cela reste tout à fait acceptable.
    La batterie vient se loger en longueur dans le châssis. Rien ne dépasse !

    Comme sur tout véhicule à 4 roues motrices, les éléments de transmission engendrent des frottements supérieurs à un véhicule 2 roues motrices. Pour limiter ces frottements et donc cette perte d’énergie, les véhicules de modélisme utilisent des roulements. Hélàs, la Nikko Super Evolution 1/10 4 roues motrices n’utilise pas des roulements mais des paliers en plastique, qu’il sera toutefois possible de remplacer par des roulements.

    Performances et comportement

    Sur route, avec des pneus caoutchouc, les Nikko Super Evolution 1/10 2 et 4 roues motrices ont le même comportement, à quelques détails près. La version 4 roues motrices se comporte mieux en virage, tout particulièrement au moment de la remise des gaz, mais la version 2 roues motrices à une meilleure accélération.

    La version 4 roues motrices, à l’action sur un sol peint. Drift assuré !

    Avec les pneus « drift », la Nikko Super Evolution 1/10 2 roues motrices n’est pas maîtrisable, et ne peut pas passer la puissance du moteur au sol. Rien de plus normal, il s’agit d’une propulsion. Cependant, la version 4 roues motrices permet de faire quelques virages en dérapant. En ajoutant un moteur Sprint, on peut effectuer des courbes plus larges, et faire partir la voiture plus facilement en drift. Le comportement est alors sain, même si on remarque une tendance à mieux partir en drift d’un coté que de l’autre.

    Quelle version choisir ?

    La version 2 roues motrices est orientée « piste », et la version 4 roues motrices est orientée « drift et piste ». L’une ne peut pas faire ce que l’autre fait : le drift. Avantage donc à la version 4 roues motrices, mais il faut aussi prendre en considération le fait que la version 2 roues motrices est plus robuste. Tout va donc dépendre de votre utilisation et du terrain de jeu sur lequel vous roulez pour favoriser l’une ou l’autre.

    A noter, les prix en occasion sont bas, et les batteries/télécommandes sont compatibles de l’une à l’autre. L’achat des 2 versions peut être une option intéressante, en utilisant la même télécommande et la batterie pour les deux véhicules à tour de rôle.

    Variantes

    En fonction des années et des pays, de nombreuses versions des Nikko Super Evolution 1/10 ont été commercialisées.

    Citroën Xsara WRC
    Citroën Xsara WRC
    Dodge Viper
    Dodge Viper
    Ford GT40
    Ford GT40
    Peugeot 206 WRC
    Peugeot 206 WRC
    Peugeot 307 WRC
    Porsche 911 GT3 RS (châssis 2 roues motrices avec empattement court)
    Renault Clio
    Subaru Impreza WRC
    Subaru Impreza WRC

    Platine électronique

    Différents internautes ont demandé des photos de la platine électronique et de ses connections, afin de pouvoir réparer leurs véhicules. Ci-après, des photos de la platine électronique équipant la version 2 roues motrices.

    Pièces détachées

    Il est difficile de trouver des pièces détachées. Toutefois, NikkoMania propose différentes pièces détachées pour réparer ou améliorer ce véhicule, cliquez ici pour accéder aux produits spécifiques aux Nikko Super Evolution 1/10.

    Vidéos de démonstration

    L’avis de NikkoMania

    En version 2 ou 4 roues motrices, les Nikko Super Evolution 1/10 surpassent l’ensemble des véhicules Nikko. Performances, solidité, compatibilité extrême avec les éléments de modélisme professionnel (carrosserie, batterie et roues), possibilité de faire drift avec la version 4 roues motrices… Il s’agit d’excellentes voitures radiocommandées à un prix abordable. Aujourd’hui, on ne fait plus de tels objets, il faudra passer directement dans la catégorie « modélisme ».