Nikko Formula Evolution 1/14

Parmi les rares Formule 1 commercialisées par Nikko, les Formula Evolution 1/14 sont les plus réalistes. Retour sur ces véhicules qui se font désormais de plus en plus rares.

La Nikko Formula Evolution 1/14, avec ses accessoires.

Fiche technique

Informations générales

  • Modèle : Nikko Formula Evolution 1/14
  • Echelle : 1/14
  • Prix : 60€ à l’époque de sa commercialisation
  • Epoque : de 2005 à 2007

Performances et Dimensions

  • Vitesse maximale : 25km/h
  • Batterie et Chargeur : 7,2v 620mAh, chargeur sans arrêt automatique, charge de 4h30; 1 pile 9V pour la télécommande
  • Autonomie : 10 à 15 minutes

Commande

  • Télécommande : Vitesse et direction indépendantes et progressives grâce au système digital proportionnel.
  • Fréquence : 6 fréquences, permettant de jouer à 6 voitures en même temps.

Mécanique

  • Mode de transmission : Propulsion (roues arrières motrices)
  • Roues : Amovibles, fixation par écrou Nylstop. Pneus grip (caoutchouc)
  • Suspensions : bras indépendants à l’avant, pont à l’arrière.

Apparence

La Formule 1 Nikko Formula Evolution 1/14 mesure 35 cm de long, 14 cm de large, et 8,5 cm de haut. Ici, il s’agit de la Renault F1 Team R25, fidèlement reproduite. Dès qu’on regarde la Formule 1, le réalisme et les détails interpellent : pilote, volant, harnais de sécurité, antennes, sponsors finement reproduis, et les nombreux appendices aérodynamiques donnent à cette Nikko une fière allure. Clairement, la cette F1 à une place dans chaque vitrine.

Les détails sont magnifiques, que ce soit la carrosserie ou même les pneus.

Le seul détail qui différencie la « vraie » Renault F1 Team R25 à la Nikko Formula Evolution 1/14 est une plaque de protection en plastique située sous l’aileron avant. Sans cette fameuse plaque transparente, la Formule 1 Nikko s’abîmerait très vite à l’avant lors des chocs. Rassurons nous donc, la voiture est protégée des chocs, au moins à l’avant, où elle a le plus de chance de cogner des obstacles.

A l’avant, une plaque transparente protège la voiture contre les chocs.

A l’arrière de la Formule 1, tout comme à l’avant, on apprécie le niveau de réalisme, les nombreux détails… La Nikko Formula Evolution 1/14 est vraiment très bien reproduite.
Bravo Nikko ! On retrouve également deux suspensions indépendantes à l’avant, et un bloc moteur suspendu pour l’arrière.

L’arrière est également très réussi, et cache un bloc moteur relié au châssis par des suspensions.

Résistance

Comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessous, les ailerons avant et arrières de la voiture, ainsi que les petits ailerons centraux sont souples. Cela permet d’apporter une résistance lors des chocs. Egalement, les antennes situées sur le nez de la Formule 1 sont en caoutchouc, donc souples, pour ne pas se briser lors des chocs ou tonneaux.

L’aileron avant est constitué de plastique souple, pour résister aux chocs.
A l’arrière, le même matériau est utilisé.

Retrait de la carrosserie

Pour retirer la carrosserie, un simple tournevis cruciforme suffit. A l’arrière, une vis vient maintenir la carrosserie en place et l’aileron, l’avant étant enfoncé dans un ergot. Une fois la carrosserie retirée, il est possible d’accéder au quartz pour le remplacer si besoin (fréquence de réception de la voiture).

Le châssis, sans sa carrosserie. La carrosserie est fixée par une unique vis à l’arrière.

Batterie et chargeur

La Nikko Formula Evolution 1/14 est alimentée par une batterie 7,2V 650mAh, au format « mini ». L’autonomie de la voiture avec un moteur d’origine est d’environ 10 à 15 minutes, ce qui permet de jouer suffisamment longtemps. La batterie pourra être utilisée également différents buggys équipés du même modèle, tels que le buggy Nikko Mighty Max 4×4 ou le Nikko Super 8.

La batterie et le chargeur. La charge se fait en 4 heures environ.

La batterie est maintenue en place dans le châssis à l’aide d’une trappe se verrouillant avec un loquet. La place est comptée, il est nécessaire de bien mettre les fils de batterie pour pouvoir refermer le tout.

La batterie dans son emplacement.

Trains roulants

A l’avant, les roues directrices tournent autour d’un axe en acier, librement, sans roulements. Tout comme sur les Nikko 1/14 Evo Pro-Line, il est possible de diminuer les frottements entre l’axe et la roue en mettant de temps en temps quelques gouttes d’huile sur l’axe.

Le train avant. Pas de roulements ou d’entretoises, la roue tourne autour de l’axe en acier.

A l’arrière, les roues sont entraînées par une étoile située sur l’axe en acier, qui vient s’encastrer dans la roue. La fixation des roues, à l’avant comme à l’arrière, se fait par un écrou freiné (il s’agit d’un écrou avec un joint torique permettant d’empêcher la rotation, ou au moins freiner la rotation de l’écrou, donc d’éviter le dévissage de l’ensemble axe/écrou). Pour dévisser ces écrous, Nikko fournit une clef adaptée en acier. On peut noter que la finition de cette clef est négligée, la clef semble s’oxyder.

Le train arrière. Ici, la roue est entraînée par l’axe.

Télécommande

La télécommande de la Nikko Formula Evolution 1/14 est une télécommande à 2 voies, digitale proportionnelle (vitesse et direction linéaires et indépendantes). Le quartz (fréquence) est amovible, et la télécommande est alimentée par une pile 9v. Classique chez Nikko, et on peut noter que cette télécommande est compatible avec la plupart des véhicules Nikko Evolution, mais aussi la Nikko The Panther 1/16 Evo Pro-Line et plus généralement, tous les véhicules radiocommandés en 27 MHz.

La télécommande dispose d’une ergonomie moyenne.

Les trims, au nombre de deux, permettent de régler la position neutre de la direction et de l’accélération. Si la voiture tire à gauche ou a droite, il faut régler le trim de direction jusqu’à ce que la voiture aille droit. De même, si la voiture accélère ou recule toute seule, il faut régler le trim de vitesse jusqu’à ce que la voiture soit immobile.

La télécommande de la Nikko Formula Evolution 1/14 (F1Ne14) possède une particularité assez peu répandue dans le monde du modélisme. Elle est tout simplement compatible avec les droitiers et les gauchers. En effet, la molette de direction (la jante grise) qui sert à diriger la voiture bascule d’un coté à l’autre de la télécommande. L’idée est bonne, mais je n’ai jamais vu un gaucher, ou même un droitier inversé, se plaindre de la position de ce volant.

La télécommande en position normale, pour droitiers
La télécommande en position inversée, pour gauchers

Comportement et performances

En piste, la voiture ne surprend pas avec le moteur d’origine. Pour une Formule 1, il était attendu que ce véhicule soit taillé pour la vitesse, mais il n’en est rien : la voiture reste assez classique à conduire. Le remplacement du moteur par un moteur « Sprint » semble une option intéressante pour donner plus d’intérêt à ce véhicule. La voiture survire légèrement lors de virage secs. Il est quasi-impossible de faire un tête à queue avec cette Formule 1, et il y a très peu de chance de faire des tonneaux.

Variantes

A ce jour, nous avons noté l’existence de multiples variantes, certaines n’ayant jamais été commercialisées en Europe et/ou en France.

La version « ING Renault F1 ».
La version « Team Spirit » Renault F1.
La version Ferrari F1, fournie avec une télécommande rouge.

Vidéo de démonstration

L’avis de NikkoMania

Bilan positif pour la Nikko Formula Evolution 1/14. Ultra réaliste, elle surprend par ses détails et ses nombreux appendices aérodynamiques. Sa solidité en fait un second point positif, c’est rare de voire une Formule 1 radiocommandée solide. Pour les expérimentés, le moteur Sprint reste nécessaire pour prendre plus de vitesse, le moteur d’origine conviendra d’avantage aux plus jeunes et aux débutants.