Nikko The Panther 1/16 Evo Pro-Line

En 2007, Nikko a commercialisé le plus rapide de ses buggys, le Nikko The Panther 1/16 Evo Pro-Line, annoncé à 45km/h. Doté directement d’un moteur « Sprint », ce véhicule relativement puissant à l’échelle 1/16 proposait un rapport poids/puissance digne des véhicules de modélisme professionnel, fourni « prêt à rouler » comme la plupart des véhicules Nikko.

Le buggy Nikko The Panther 1/16 Evo Pro-Line, avec ses accessoires.

Fiche Technique

Informations générales

  • Modèle : Nikko The Panther 1/16 Evo Pro-Line
  • Echelle : 1/16
  • Prix à l’époque de sa commercialisation : 100€
  • Epoque : de 2007 à 2012

Performances et Dimensions

  • Vitesse maximale : 45km/h (annoncée)
  • Batterie : 7,2v 1600mAh avec prise Tamiya, compatible batteries de modélisme
  • Chargeur : chargeur sans arrêt automatique, charge en 4 heures
  • Autonomie : de 10 à 15 minutes, suivant l’utilisation
  • Moteur Sprint monté d’origine

Commande

  • Télécommande : Vitesse et direction indépendantes et progressives grâce au système digital proportionnel.
  • Fréquence : 6 fréquences interchangeables, permettant de jouer à 6 voitures en même temps.

Mécanique

  • Mode de transmission : Propulsion (roues arrières motrices)
  • Roues : Amovibles, fixation par écrou Nylstop. Pneus terre.
  • Suspensions : Pont à l’arrière et bras indépendants à l’avant.

Caractéristiques

La Nikko The Panther Panther est un buggy performant à l’échelle 1/16, issu de la gamme Nikko 1/16 Evo Pro-Line. Ce buggy est fourni avec une batterie NiCd 7,2v 1600mAh, le chargeur de batterie, une télécommande 2 voies digitale proportionnelle (vitesse et direction indépendantes et linéaires) avec quartz amovible, une pile 9v pour la télécommande, une clé pour démonter les roues, et une notice. La première version fut de couleur rose, ce qui est peu courant. Par la suite, une version noir et orange à vu le jour.

Le buggy Nikko The Panther 1/16, dans sa version rose.

A l’avant, un pare-choc en plastique souple et résistant protège les roues avant en cas de choc contre un objet dur ou fixe. Mais attention, vu la vitesse maximale annoncée de la voiture, le pare-choc ne peut pas tout parer, et c’est bien normal : n’importe quel choc avec une voiture radiocommandée lancée à de telles vitesses, c’est souvent des pièces cassées ou abîmées.

A l’avant, le pare-choc a la difficile mission d’absorber les chocs les plus violents, car le véhicule peut aller très vite !

Sur le dessus, des phares sont placés de chaque coté de la voiture. Ces phares sont en réalité des LED puissantes, reliées en parallèle au moteur. Rien ne sert de les retirer pour gagner en puissance, leur consommation est dérisoire comparé à celle du moteur. L’effet est sympathique, surtout dans la pénombre.

Détail de la carrosserie, l’inscription « The Panther ».
Deux phares dépassent sur le dessus de la carrosserie.

Suspensions

A l’avant, la Nikko Panther 1/16 Evo Pro-Line possède des amortisseurs reliés aux triangles inférieurs, eux-mêmes reliés aux fusées de roues. Ce système mécanique ultra répandu assure une suspension ni trop souple ni trop dur. Le débattement total est de 1 centimètre, ce qui est peu, mais acceptable vu la taille du véhicule.

Les suspensions avant ont un débattement court, mais elles sont ni trop souples ni trop dures.

A l’arrière, pas de suspensions indépedantes comme sur les Nikko Dictator, mais un bloc complet avec le moteur intégré. Les suspensions ont un comportement similaire aux suspensions avant, ni trop souples ni trop dures. Par contre, le débattement est bien trop court, ce qui nuit à la stabilité du véhicule sur les terrains déformés.

Les suspensions arrières sont également convaincantes, bien que manquant de débattements.

Roues

Les roues avant et arrières ne sont pas identiques. A l’avant, on à des roues fines avec des pneus fins, le motif des pneus est moulé en longueur sur le pneu. A l’arrière, on à des roues assez larges, avec des crampons. Le motif des pneus rappelle des flammes, pourquoi pas. La différence de taille s’explique par le fait que seules les roues arrières sont motrices, et ce schéma est appliqué sur de nombreux buggys.

Le problème des roues arrière, ce sont les bords des jantes : ils sont trop fins. Si le buggy saute et atterrit sur une roue arrière, la jante à tendance à se briser sur les bords, ce qui à terme finit par la rendre inutilisable. Il faudra réparer au plus vite la jante si ce défaut apparaît.

Les roues avant, plus fines que les roues arrières.
Les roues arrières, qui peuvent vite s’abîmer.

Trains roulants

A l’avant, entre l’axe de la fusée et la roue, la Nikko Panther dispose de paliers : ol s’agit de petites bagues en plastique, permettant de réduire le frottement entre la roue et l’axe, donc d’améliorer le rendement des liaisons roues avant/châssis. Pour gagner en performances, on peut aisément remplacer ces paliers par des roulement scellés. La dimension de ces roulements est 7*11*3 (norme standardisée, diamètre intérieur * diamètre extérieur * épaisseur). La fixation de la roue est assurée par une longue vis, il faudra veiller à ne pas serrer trop fort pour ne pas endommager le pas-de-vis dans la fusée.

Le train avant, avec ses paliers en plastique blanc.

A l’arrière, les roues sont fixées par un écrou Nylstop, dévissable avec la clef fournie. Les roues sont entraînées par un hexagone sur l’axe venant épouser une forme identique dans chaque roue arrière.

A l’arrière, la fixation est plus conventionnelle : hexagone moulé dans l’axe, rondelle et écrou freiné.

Motorisation

Le buggy Nikko The Panther 1/16 est équipé d’un moteur de taille 540, ce qui est très gros pour sa taille. D’habitude, les moteurs de taille 540 sont réservés aux véhicules beaucoup plus gros à l’échelle 1/10, comme par exemple le Nikko Phoenix 1/12 Off-Road Evolution. Mieux encore, il ne s’agit pas d’un moteur de taille 540 classique, mais d’un moteur Sprint, un des plus puissants commercialisés par Nikko. Le ratio poids-puissance du véhicule est par conséquent très intéressant, du jamais vu chez Nikko !

Le moteur est si grand qu’il prend toute la largeur du châssis à l’arrière.

Batterie

Avec un tel moteur, les seules batteries pouvant fournir suffisamment de puissance sont les batteries 7,2 volts au format « modélisme ». Le buggy Nikko The Panther 1/16 est donc équipé d’une batterie de ce type, et celle-ci est logée le plus bas possible au centre du châssis. La capacité de la batterie est de 1600 mAH, il sera possible de la remplacer par une batterie avec plus de capacité pour augmenter le temps de jeu. La batterie de la Nikko Panther 1/16 Evo Pro-Line s’insère sur le coté gauche, en tournant préalablement un loquet à l’aide d’un tournevis plat.

La batterie et son emplacement.

Une fois la batterie positionnée, il faut la brancher sur une prise fixée au châssis. C’est astucieux, et le fil ne dépasse pas trop.

Fermeture du clapet pour maintenir la batterie en place.
La fiche de la batterie vient se brancher dans un emplacement dédié.

Télécommande

La télécommande de la Nikko The Panther 1/16 est une télécommande à 2 voies digitale proportionnelle, ce qui signifie que la direction et la vitesse sont linéaires et indépendants. Les couleurs de la télécommande rappellent celles de la voiture, le quartz (fréquence) est changeable, et le mode droitier/gaucher est présent. On peut noter par ailleurs que la télécommande de la est compatible avec de nombreux véhicules de la gamme Evolution, ou Evo Pro-Line en 27 MHz. La prise en main est moyenne, mais il est possible d’utiliser une télécommande plus classique issue des Nikko Evolution 1/14 par exemple.

La télécommande a une ergonomie passable.

Comportement et solidité

Avec un tel moteur et une vitesse annoncée de 45 km/h, la solidité du buggy peut être mis à mal. Soyons clair, un choc à pleine vitesse contre un trottoir endommagera le véhicule radiocommandé, il vaut mieux réserver ce buggy aux conducteurs expérimentés. Pour se donner un ordre d’idée de la taille, voici ci-dessus une photo de la Nikko The Panther 1/16, et du Nikko Phoenix 1/12 Off-Road Evolution qui partage les mêmes composants électroniques, ainsi qu’un moteur moins puissant.

Nikko The Panther 1/16 et Nikko Phoenix 1/12 Off-Road Evolution.

La différence de taille est considérable, tout comme la différence de poids : 930 grammes contre 1650 grammes ! Le buggy Nikko The Panther 1/16 est donc forcément plus maniable, plus rapide, mais aussi plus plaisant à conduire.

A cause de son poids plume et de sa motorisation, la Nikko Panther 1/16 Evo Pro-Line sautille facilement sur des bosses. Son terrain d’évolution préféré reste la terre battue, ou les bosses lisses creusées par des vélos en forêt. Certains voudront sans doute faire des cascades avec leur voiture, mais malheureusement la Nikko Panther 1/16 Evo Pro-Line supporte mal les gros chocs et les lourdes réceptions. Il est donc préférable d’adopter une conduite propre sur une surface pas ou peu accidentée.

Variantes

A ce jour, nous avons noté l’existence de 5 variantes, certaines n’ayant jamais été commercialisées en Europe et/ou en France.

La version rose, qui fut commercialisée en France.
La version orange, aussi commercialisée en France.
La version « Renault F1 », brièvement commercialisée en France.
Une seconde version rose, qui ressemble d’avantage à un prototype. Jamais vu en France.
Une version jaune, jamais vue en France.

Vidéo

L’avis de NikkoMania

La Nikko Panther 1/16 Evo Pro-Line est le buggy le plus vif et rapide ayant jamais été commercialisé par Nikko. Sa motorisation surdimensionnée et son poids minime en font un buggy très maniable et très joueur. Attention cependant aux chocs, avec de telles vitesses les cascades arrivent vite, et des dégâts peuvent apparaître, en particulier sur les jantes arrière. A réserver aux pilotes expérimentés sur des surfaces étendues !