Auteur : Lx
Création le 06/08/2011
Mis à jour le 05/07/2013

Nikko Wolfen

Chenillette Nikko Wolfen


Informations générales

  • Modèle : Nikko Wolfen
  • Echelle : 1/14
  • Prix : environ 50€ à l'époque de sa commercialisation, 15€ à 30€ aujourd'hui
  • Epoque : de 1990 à 1997

Performances et Dimensions

  • Vitesse maximale : 25km/h
  • Batterie et Chargeur : 9,6v 650mAh NiCd avec prise Tamiya. Chargeur avec arrêt automatique, charge en 1h00
  • Autonomie : de 8 à 15 minutes, suivant l'utilisation
  • Poids avec batterie : 1145g
  • Dimensions : 35cm/20cm/17cm

Commande

  • Télécommande : Vitesse et direction indépendantes en tout-ou-rien (non proportionnel).
  • Fréquence : Plusieurs fréquences non interchangeables en 27mHz

Mécanique

  • Mode de transmission : Chenilles
  • Chenilles : Amovibles et adaptées à la plupart des surfaces
  • Suspensions : Suspensions à l'arrière, et fausses suspensions à l'avant

Chenillette Nikko Wolfen La Nikko Wolfen est une chenillette ayant été commercialisée par Nikko et Rollet dans les années 1990, probablement jusqu'en 1997.

Pour ce véhicule, il n'y a pas de notion de roues avant ou roues arrières motrices : la chenillette roule sur une bande de caoutchouc, défilant des roulettes avant aux roulettes arrières. Seules les roulettes arrières sont motrices.
La chenillette se dirige en stoppant une de ses chenilles, de la même manière qu'un char. Et comme un char, la Nikko Wolfen peut faire demi-tour sur elle-même.


L'intérêt principal de la Nikko Wolfen réside dans le fait qu'il s'agit d'une chenillette. Les chenilles permettent au véhicule de faire demi-tour sur place, mais elles lui offrent également de très bonnes capacités de franchissement, et une possibilité d'évolution sur de nombreux terrains.

Si on ne tient pas compte des contraintes liées à l'usure des chenilles, la Nikko Wolfen peut évoluer dans la terre, le sable, les cailloux, le goudron, la pelouse... La seule contrainte est d'éviter que des cailloux, de l'herbe ou des branchages soient entraînés entre les chenilles et les roulettes.
Chenillette Nikko Wolfen


Chenillette Nikko Wolfen A l'arrière de la Nikko Wolfen, on ne retrouve pas de sélecteur de vitesse. On peut voir cependant 2 formes arrondies, correspondant aux 2 moteurs nécessaires au déplacement de la chenillette.

Un pare-choc arrière vient protéger le bloc moteur en cas de collision en marche arrière.


La Nikko Wolfen utilise 2 moteurs. Chaque moteur est relié à une chenille via un rapport de réduction.

Pour faire avancer la chenillette, les 2 moteurs tournent à la même vitesse.
Pour tourner à droite, seule la chenille gauche avance et la chenille droite reste immobile.
Pour tourner à gauche, la chenille droite avance et la chenille gauche reste immobile.
Pour faire demi tour sur place, une chenille avance et l'autre recule.

Il n'y a donc pas de servo de direction, comme sur la plupart des véhicules radiocommandés Nikko.
Chenillette Nikko Wolfen


Chenillette Nikko Wolfen Le bloc arrière de la Nikko Wolfen est suspendu par 2 ressorts horizontaux. Ces ressorts permettent un débattement de quelques centimètres, nécessaire pour amortir les défauts de la surface sur laquelle la chenillette évolue.

Notons que lorsque les suspension sont compressées, les chenilles sont légèrement détendues et semblent "ballotter" quand on observe le véhicule.


A l'avant, la Nikko Wolfen est équipée de suspensions. Mais celles ci sont complètement factices, étant donné que les 2 extrémités des suspensions sont reliées au châssis.

Ces fausses suspensions sont du plus bel effet visuel, mais on regrette vraiment leur absence de fonctionnalité.
Chenillette Nikko Wolfen


Chenillette Nikko Wolfen Sous la Nikko Wolfen, on retrouve un interrupteur ON/OFF et l'emplacement de la batterie.

Le support de la batterie se sépare du châssis. C'est pratique pour mettre la batterie, mais une fois le support perdu, il sera très difficile de faire tenir la batterie sous la chenillette.


Pour éviter que les fils de connexion se prennent dans les chenilles, un clip vient maintenir les prises Tamiya contre le châssis. Chenillette Nikko Wolfen


Chenillette Nikko Wolfen La Nikko Wolfen est alimentée par une batterie 9,6v NiCd 600mAh de couleur blanche à prise Tamiya. Classique.

Pour gagner en autonomie, il est possible de remplacer cette batterie par une autre de capacité supérieure ou de construire sa propre batterie.


Pour charger la batterie, la Nikko Wolfen est fournie avec un chargeur rapide à arrêt automatique. Ce chargeur Nikko très intéressant permet de charger des batteries en 1 heure sans être obligé de surveiller la fin de charge.
Le chargeur peut également effectuer une charge lente en 10 heures, idéal pour entretenir ou tenter d'augmenter les performances d'une batterie.

Le plus étonnant, c'est que ce chargeur n'est pas conçu pour charger les batteries 9,6 Volts NiCd 600mAh mais pour charger les batteries 7,2 Volts 1200mAh de type modélisme à prise Tamiya !
La notice et la boîte de la chenillette font référence au chargeur Nikko référence 330, et le chargeur Nikko référence 330 et sa notice indiquent clairement que la batterie adaptée est une batterie 7,2 Volts 1200mAh.

Assez surprenant, mais pas dangereux.

Par contre, les batteries 9,6 Volts chargées avec un chargeur 7,2 Volts manqueront de tension lors de la charge, et subiront un surplus de courant. Il est fort probable qu'après plusieurs charges le véhicule fonctionne "mois vite mais aussi longtemps qu'à l'origine".
Chenillette Nikko Wolfen
Chenillette Nikko Wolfen


Chenillette Nikko Wolfen Coté comportement, la Nikko Wolfen est plutôt vive et rapide. Il est assez facile de diriger l'engin malgré l'absence de commandes proportionnelles (tout ou rien).

Les surfaces les mieux adaptées pour faire évoluer la chenillette sont la terre battue, les sol peints et le goudron. On se surprend même à faire des petits virage en Drift sur le sol peint ou le carrelage !
Par contre, la chenillette n'apprécie pas trop les sols rocailleux ni la pelouse. Manque de suspensions dans le premier cas, et herbe s'enfilant dans les chenilles pour le second cas.


> L'avis de NikkoMania

15

/ 20

Chenillette Nikko Wolfen Bilan positif pour la chenillette Nikko Wolfen. On appréciera sa maniabilité, sa capacité de franchissement et sa vitesse. On regrettera l'absence de suspensions avant et du mode digital proportionnel. Enfin, nous pouvons noter qu'un chargeur de qualité est livré avec le véhicule, alors qu'il n'est pas destiné à charger les batteries du véhicule. Dommage pour les personnes disposant de peu de matériel, cadeau pour ceux qui possèdent déjà un chargeur 9,6 Volts.
Prix
Performances
Solidité, Fiabilité
Accessibilité, Pilotage
Style et Réalisme
Fun

Plus d'informations sur les critères
Mauvais
Passable
Correct
Bon
Excellent

Vos avis, questions et réactions sont sur le Forum de NikkoMania. Cliquez Ici !


Vidéo de démonstration


Archive publicitaire INA

Liens Commerciaux