Nikko Super Cruiser

Le Nikko Super Cruiser, ou Island Cruiser, est un bateau radiocommandé aux dimensions imposantes pouvant être piloté par les plus jeunes. Mesurant plus de 80cm de long, le Nikko Super Cruiser reproduit un yacht luxueux, avec une plate-forme de plongée à l’arrière.

Nikko Super Cruiser

Fiche Technique

Informations générales

  • Modèle : Nikko Super Cruiser, Nikko Island Cruiser
  • Prix : 100€

Performances et Dimensions

  • Vitesse maximale : 10 km/h
  • Batterie : 9,6v 650mAh avec prise Tamiya, 1 pile 9v pour la télécommande
  • Chargeur : Charge en 4 heures, arrêt non automatique
  • Dimensions : 85 cm de long, 25 cm de large

Commande

  • Télécommande : Vitesse et direction indépendantes, non proportionnel (tout ou rien)
  • Fréquence : 27 mHz ou 40 mHz
  • Quartz : Non interchangeables

Autres

  • Déplacement : une hélice et un gouvernail
  • Insubmersibilité : Pas de pompe de cale, pas de mousse

Caracteristiques

Le Nikko Super Cruiser a été commercialisé en différentes versions. Pour le Nikko Island Cruiser, une décoration intérieure et extérieure est différente.

La version « Super Cruiser ».
La version « Island Cruiser ».

Le look général du Nikko Super Cruiser est réussi : les proportions générales sont respectées, l’intérieur du bateau est bien détaillé avec la présence d’un volant et de manettes. Malheureusement, on regrettera le manque de couleurs donné à l’ensemble : trop de blanc, ce qui rend « trop plastique », notamment pour le Nikko Super Cruiser. Le Nikko Island Cruiser s’en sort mieux avec ses sièges colorés.

Nikko Super Cruiser

L’accès la la batterie du Nikko Super Cruiser se fait en tournant le fauteuil conducteur de 45°. Original et pratique !

Le bateau est propulsé par une hélice et un gouvernail. Classique, mais certains bateaux Nikko possèdent 2 hélices (gauche et droite) et sont dépourvus de gouvernails, la direction se faisant par variation de vitesse entre les deux moteurs.

L’hélice et le gouvernail.

Comportement

Mettons le Nikko Super Cruiser à l’eau. Tout va bien, il flotte, sans trop de roulis avec les vagues. La ligne de flottaison correspond à celle qu’aurait le même bateau à échelle 1.

Le Nikko Super Cruiser, sur un bassin d’eau douce.

La plate-forme arrière effleure les légères vagues de l’eau. Pourtant, en ayant le bateau entre les mains, on peut penser que cette plate-forme est immergée sous l’eau. La plate-forme est pile à la bonne hauteur, au ras de l’eau. Dès les premières trajectoires dans l’eau, on se rend compte que le bateau est plutôt rapide. Certes, il se fait doubler par d’autres bateaux dits « de vitesse », mais le Super Cruiser s’en sort bien.

Le Nikko Super Cruiser, en navigation.

Le bateau étant non proportionnel, il avance en tout ou rien. De même pour la direction, même si c’est moins gênant. Le bateau avance donc par à-coups violents lors des débuts et des arrêts de déplacement. Les débutants y prêteront peu attention, les puristes crieront au scandale vu l’échelle et les performances du bateau. Le rayon de braquage est assez court, par conséquent il est nécessaire de faire des à-coups sur le levier de direction pour réaliser des grandes courbes.

Le Nikko Super Cruiser, en navigation.

Vidéos

L’avis de NikkoMania

Le bateau Nikko Super Cruiser est un bateau sympathique. Grand, détaillé, assez performant, on ne peut lui reprocher qu’une seule chose : l’absence du mode digital proportionnel (direction et vitesses indépendantes et linéaires).