Auteur : Lx
Création le 10/06/2009
Mis à jour le 14/01/2011

Démontage Nikko 1/14 Evo Pro-Line - Partie 2

Nous allons nous occuper de l'avant du châssis, en enlevant en premier les supports de carrosserie avec notre tournevis cruciforme.
Il faut dévisser les deux vis qui sont en retrait par rapport à la fixation de supports de carrosserie.
Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line

Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line On enlève ensuite les deux vis apparentes situées à coté des amortisseurs avant.

Élément intéressant : sur la photo ci dessus, on peut voir un bout de servo.
Un servo, c'est un mécanisme avec un moteur développant beaucoup de couple, et ayant la capacité de revenir à un point de départ, ce que l'on appelle un retour au neutre. Les servos sont indispensable en modélisme, on en retrouve essentiellement pour assurer la direction des véhicules roulants, flottants ou volants.

Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line Retournons à l'arrière du châssis. Il est temps d'enlever les supports de carrosserie arrière, toujours avec notre tournevis cruciforme.

Normalement, une fois les supports de carrosserie arrière enlevés, le cache supérieur doit s'enlever tout seul à la main. Nikko 1/14 Evo Pro-Line

Nikko 1/14 Evo Pro-Line Voici donc la fameuse platine commune aux Nikko 1/14 Evo Pro-Line. Nous pouvons voir de nombreux composants, dont le fonctionnement reste trop complexe pour être expliqué dans ce tutoriel.

Les 2 grosses plaques d'aluminium servent de radiateur aux 4 transistors qui y sont rattachés. Ces transistors gèrent la puissance transmise au moteur. Etant donné le fort ampérage qu'ils gèrent, ces transistors chauffent beaucoup.
Il ne faut surtout pas enlever les plaques de refroidissement, au risque de détruire certains composants électroniques.
Nous pouvons voir aussi deux potentiomètres réglables. Il s'agit de résistances, plus précisément les "trims" de la voiture.
Les trims positionnent le retour au neutre, plus ou moins à gauche pour la direction, plus ou moins accélérer ou reculer pour le moteur. Les trims sont réglables depuis la télécommande, mais il en existe aussi sur le châssis. Par défaut, on ne modifiera pas leur réglage, censé être correct.

Continuons le démontage de notre voiture en démontant totalement la partie avant.
Les trains roulants se désassemblent d'eux mêmes. Ne forcez pas sur les tringleries pour les faire sortir, en changeant simplement leur position, vous les sortirez sans difficultés.
Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line

Nous pouvons maintenant démonter le servo de direction. Il est juste posé dans le châssis, et maintenu par la plaque supérieure que nous avons démonté tout à l'heure.
Avant de l'ôter du châssis, on défait le connecteur qui le relie à la platine électronique.
Notons que sur certains modèles de Nikko 1/14 Evo Pro-Line, il n'y a pas de connecteur, les fils du servo sont directement soudés à la platine.
Nikko 1/14 Evo Pro-Line

Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line Démontons la platine électronique sans défaire les fils. Cette opération peut vous être nécessaire si vous décidez de changer le fil d'antenne, relier d'autres connecteurs à la batterie...
La platine tient avec deux vis en acier, démontables avec un tournevis cruciforme.

Démontons le bloc arrière. Rappelez vous, c'est sur celui-ci qu'était fixé le moteur et les roues arrières. Nikko 1/14 Evo Pro-Line

Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line Nikko 1/14 Evo Pro-Line Pour ouvrir le bloc arrière, il y a 5 vis à enlever. Pour mieux comprendre le fonctionnement de celui-ci, j'ai remonté le moteur d'origine. En effet, on peut ouvrir le bloc arrière sans démonter le moteur.
Vous pouvez voir sur les photos suivantes les emplacements des 4 vis à dévisser avec le tournevis cruciforme.

Et voici ce qu'on obtient en tirant délicatement sur les deux extrémités: Nikko 1/14 Evo Pro-Line

On découvre un système d'engrenages en plastique, comme sur la plupart voitures radiocommandées 1/14 ou 1/10.
La grosse pièce cylindrique abrite le différentiel. Il s'agit d'un système mécanique simple permettant à chaque roue arrière de parcourir une distance différente en virage, tout en étant entraîné par le moteur. En résumé, le moteur entraîne les roues, mais les roues ne tournent pas toutes les deux à la même vitesse suivant le virage pris par la voiture.
Avant de remonter le bloc arrière, on veillera à bien graisser les engrenages de celui-ci. Des engrenages non graissés s'usent, tandis que des engrenages graissés s'usent peu.

Nous n'avons pas démonté dans ce tutoriel l'interrupteur marche arrêt, le pare-choc avant, ni les contacts de batterie. Il n'y a aucun intérêt à démonter ces pièces, qui resteront sur le châssis quoi qu'il arrive. Leur démontage est par ailleurs simpliste.

Nikko 1/14 Evo Pro-Line Une fois le châssis disséqué, voici toutes les pièces que nous avons :

Voila, nous avons vu de quoi était constituée la Nikko 1/14 Evo Pro-Line. Ses composants sont globalement bien agencés, et les opérations de maintenances ou réparation restent à la portée de tous.

On notera que la batterie -qui représente un poids conséquent- occupe une place de choix dans le véhicule : au centre et en bas. C'est grâce à ce positionnement que la Nikko 1/14 Evo Pro-Line est très maniable, devant la Nikko Super Evolution 1/10 (Ne10).

Liens Commerciaux